La variabilité des tests complique l’interprétation des études sérologiques

Titre de la publication : Les estimations des enquêtes de séroprévalence sont entachées par la baisse des anticorps anti-nucléocapsides

Des chercheurs de Santé publique Ontario et de l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto ont constaté une baisse du nombre de prélèvements contenant des anticorps détectables au fil du temps d’après les dosages des IgG anti-SARS-CoV-2 sur les systèmes Architect d’Abbott.

Du sérum résiduel, du plasma et du sang ont été prélevés à cinq moments différents chez des sujets de l’Ontario pour déterminer la présence d’anticorps contre le SARS-CoV-2, et ce, au moyen de deux tests différents. D’abord, les prélèvements positifs au dosage des IgG anti-SARS-CoV-2 sur les systèmes Architect d’Abbott ont été retestés au moyen du dosage des IgG VITROS anti-SARS-CoV-2 d’Ortho-Clinical Diagnostics. Au total, 21 676 prélèvements ont été testés sur une période de cinq mois, et 1,1 % a obtenu des résultats positifs aux deux tests.

Lorsqu’ils ont examiné les résultats des dosages d’Abbott, les auteurs de l’étude ont constaté une baisse du nombre de prélèvements positifs au fil du temps. Les dosages d’Ortho ne relevaient pas cette tendance. Les auteurs de l’étude soulignent que ces observations ont des répercussions sur les résultats des études d’anticorps effectuées à l’aide du dosage d’Abbott, surtout dans les régions où le volume de cas est élevé. En effet, la baisse des résultats positifs peut laisser croire, à tort, que moins de gens possèdent des anticorps que ce n’est le cas en réalité. Pour contourner ce problème, Bolontin et ses collègues proposent d’abaisser le seuil utilisé pour le dosage d’Abbott, même si cette décision a une incidence sur les caractéristiques du dosage, ou d’utiliser un autre test qui vise les mêmes cibles.

L’étude démontre une variabilité au potentiel significatif entre les tests, qui peut donner l’impression d’une diminution graduelle de la protection contre la COVID-19.

Bolotin S, Tran V, Osman S, Brown KA, Buchan SA, Joh E, Deeks SL, Allen VG. SARS-CoV-2 seroprevalence survey estimates are affected by anti-nucleocapsid antibody decline. J Infect Dis 2021;5 janvier:jiaa796. doi: 10.1093/infdis/jiaa796.