Situé à l’École de santé des populations et de santé mondiale de l’Université McGill, dirigée par le Dr Timothy Evans, le secrétariat du groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 sera financé pendant deux ans par Santé Canada. Il pourra compter sur le personnel nécessaire à la réalisation de son mandat. Il prévoit aller chercher certains experts techniques à l’extérieur de l’Université McGill. D’autres centres d’expertise désignés par le conseil d’administration pour s’occuper de questions de recherche précises seront financés par Santé Canada et pourront compter, au besoin, sur le soutien du secrétariat du Groupe de travail.

Mandat

  1. Élaborer la stratégie scientifique du Groupe de travail aux fins de discussion, puis d’approbation par l’équipe de direction.
  2. Déterminer comment cette stratégie sera déployée, notamment par les mesures suivantes :
    1. De concert avec Santé Canada et l’ASPC, offrir directement aux principaux partenaires (ex. : ministères et organismes provinciaux et territoriaux) la possibilité de collaborer pour répondre aux questions prioritaires et partagées par tous.
    2. Rédiger des appels de propositions pour des travaux de recherches sur les questions prioritaires.
    3. Se livrer à un examen juste, rapide et transparent des propositions, fondé sur la rigueur scientifique et la pertinence.
    4. Soumettre les meilleures propositions l’équipe de direction aux fins d’approbation.
    5. Épauler les centres désignés par l’équipe de direction dans leurs démarches d’exploration des questions à l’étude.
  3. En étroite collaboration avec l’ASPC, le LNM et les instances de réglementation de Santé Canada, étudier l’offre de tests diagnostiques et sérologiques pour le SRAS‑CoV-2 et mettre au point des mécanismes d’achat procanadiens afin de négocier les prix au nom des centres d’étude et d’éviter les pénuries.
  4. Offrir aux centres d’étude une aide logistique sur des aspects communs aux participants (repérage et création de biobanques, coordination du laboratoire, obtention de fournitures, éléments communs dans les questionnaires, gestion des données, structure, modèle et transfert de données).
  5. En accord avec l’équipe de direction, donner le feu vert à la réalisation d’études complémentaires sur des questions de fond liées au dépistage sérologique ou à l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  6. En étroite collaboration avec Santé Canada et l’ASPC, calculer les fonds nécessaires pour les centres d’étude et assurer leur distribution rapide et efficace.
  7. S’il y a lieu, établir des collaborations avec d’autres pays et des agences internationales qui réalisent des enquêtes et des études sérologiques pour faire la lumière sur l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  8. Faire le point régulièrement sur l’évolution du dépistage sérologique, les résultats d’autres études et l’état des connaissances sur l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  9. Procéder à l’analyse et à la synthèse des résultats pour bien conseiller les décideurs en prévision de l’élaboration de leur plan d’action et en vue du déploiement optimal du dépistage sérologique.
  10. Élaborer le plan de communication du Groupe de travail afin que l’information circule librement entre les chercheurs et leurs équipes, les principaux partenaires et le grand public, et ce, dans les deux langues officielles.
  11. Offrir des services de secrétariat à l’équipe de direction en prévision des réunions (ordre du jour, documentation, procès-verbal et logistique).

Executive Director

Photo of Timothy Evans

Timothy Evans

Directeur et vice-doyen, École de santé des populations et de santé mondiale, Faculté de médecine, Université McGill

Biographie complète

Timothy Evans s’est joint à l’Université McGill en septembre 2019 à titre de premier directeur et vice-doyen de l’École de santé des populations et de santé mondiale (ÉSPSM) de la Faculté de médecine et en tant que vice-principal adjoint (Politiques et innovation mondiales). Il a fait son entrée à McGill après six ans en tant que directeur principal, Pratiques mondiales Santé, nutrition et population du Groupe de la Banque mondiale. De 2010 à 2013, M. Evans a été doyen de l’École de santé publique James P. Grant et conseiller principal au programme de santé à l’Université BRAC à Dhaka (Bangladesh). De 2003 à 2010, il a été sous-directeur général à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Auparavant, il avait occupé le poste de directeur chargé de l’équité en santé à la fondation Rockefeller. Plus tôt dans sa carrière, il a pratiqué la médecine interne au Brigham & Women’s Hospital à Boston et a été professeur adjoint d’économie internationale en santé à l’École de santé publique de l’Université Harvard. Depuis plus de 20 ans, M. Evans participe concrètement à l’avancement de l’équité en santé et au renforcement des systèmes de santé. À l’OMS, il a dirigé la Commission des déterminants sociaux de la santé et supervisé la production du Rapport sur la santé dans le monde, publié chaque année. Il est à l’origine de nombreux partenariats, notamment l’Alliance du vaccin (GAVI), de mesures visant à augmenter l’accès aux traitements contre le VIH pour les mères et d’approches novatrices à la formation de sages-femmes en milieu communautaire au Bangladesh. Il a fait ses études de médecine à l’Université McMaster (Canada) et a été chercheur et résident en médecine interne au Brigham & Women’s Hospital. Il a reçu une bourse Rhodes pour réaliser un doctorat en économie agricole à l’Université d’Oxford.

Noyau scientifique

Photo of Matthew Pellan Cheng

Matthew Pellan Cheng

Gestionnaire de programme, Diagnostics / Tests

Biographie complète

Le Dr Matthew Pellan Cheng a obtenu son diplôme de médecine à l’Université McGill en 2011. Il a fait sa résidence en médecine interne à l’Université de la Colombie-Britannique, pour ensuite faire un double stage en infectiologie et en microbiologie médicale à l’Université McGill. Il a également effectué un stage postdoctoral à l’École de médecine de l’Université Harvard, affiliée au Brigham & Women’s Hospital avant de créer son programme de recherche clinique au Centre de santé universitaire de McGill.

Il s’intéresse au traitement des patients atteints de maladies infectieuses potentiellement mortelles, comme les formes graves de sepsie, d’infections du sang et d’infections opportunistes chez les patients immunodéficients. Son programme de recherche vise à améliorer les issues de ces infections en élaborant de nouvelles stratégies de traitement et de diagnostic. Ses travaux sont financés par des subventions de fonctionnement des National Institutes of Health des États-Unis, des Instituts de recherche en santé du Canada et du National Health and Medical Research Council de l’Australie. Le Dr Cheng a reçu de nombreux prix, notamment des bourses du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, de l’Association pour la microbiologie médicale et l’infectiologie Canada et du Fonds de recherche du Québec – Santé. On lui a aussi remis le prestigieux prix humanitaire Terry Fox.

Photo of Jesse Papenburg

Jesse Papenburg

Scientifique

Biographie complète

Le Dr Jesse Papenburg est professeur adjoint en pédiatrie et membre associé du département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail à l’Université McGill. Il pratique l’infectiologie et la microbiologie médicale en pédiatrie à l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre de santé universitaire de McGill.

Le Dr Papenburg a fait ses études de médecine à l’Université McGill, et sa résidence et sa formation surspécialisée à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il a ensuite fait un stage de recherche en virologie moléculaire des virus respiratoires à ARN à l’Université Laval ainsi qu’une maîtrise en épidémiologie à McGill. En tant que clinicien-chercheur, ses travaux de recherche en épidémiologie sur les infections respiratoires virales se concentre sur le diagnostic pour améliorer le traitement et les issues des infections.

Dans les dix dernières années, les projets multicentriques du Dr Papenburg ont été financés par des subventions fédérales, provinciales, universitaires et de l’industrie, et approuvés par des réseaux de recherche canadiens. Il participe activement à l’application de ses activités de recherche dans des guides de pratique clinique provinciaux et nationaux sur l’immunoprophylaxie des infections par le virus respiratoire syncytial et le traitement antiviral de l’influenza. Depuis 2019, le Dr Papenburg est aussi un membre ayant le droit de vote du Comité consultatif national de l’immunisation, qui émet des recommandations sur les vaccins au Canada. Récemment, il a agi à titre de consultant pour l’OMS, l’ASPC et l’INESSS sur la question de directives cliniques de prise en charge de la COVID-19.

Photo de Cedric Yansouni

Cédric Yansouni

Scientifique

Biographie complète

Le Dr Cédric Yansouni est médecin infectiologue et microbiologiste médical au Centre de santé universitaire de McGill à Montréal, où il détient le poste de directeur associé du Centre J.D. MacLean pour maladies tropicales. Ses travaux de recherche visent à orienter les politiques sur les outils diagnostiques utilisés pour dépister les infections en région éloignée et détenant peu de ressources, notamment dans les communautés autochtones nordiques du Canada. Il y arrive par l’élaboration et la validation d’outils diagnostiques, par la recherche sur la mise en œuvre et par des mesures à l’échelle réglementaire et politique. Il a été conseiller technique pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la préqualification d’outils diagnostiques et a reçu le prix Chercheur-boursier clinicien du FRQS.

David Buckeridge

Gestionnaire de programme, Gestion / Analyse des données

Jonathan Chevrier

Gestionnaire de programme, Épidémiologie / Méthodes

Seungmi Yang

Scientifique

Arjit Nandi

Scientifique

Noyau administratif

Kristina Ohrvall

Chief Administrative Officer

Brett Hooton

Responsable des communications

Photo of Morgan Nelson

Morgan Nelson

Coordonnatrice des communications

Photo of Nikita Boston Fisher

Nikita Boston-Fisher

Coordonnatrice de la gouvernance

Marie Boncoeur

Adjointe administrative