Situé à l’École de santé des populations et de santé mondiale de l’Université McGill, dirigée par le Dr Timothy Evans, le secrétariat du groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 sera financé pendant deux ans par Santé Canada. Il pourra compter sur le personnel nécessaire à la réalisation de son mandat. Il prévoit aller chercher certains experts techniques à l’extérieur de l’Université McGill. D’autres centres d’expertise désignés par le conseil d’administration pour s’occuper de questions de recherche précises seront financés par Santé Canada et pourront compter, au besoin, sur le soutien du secrétariat du Groupe de travail.

Mandat

  1. Élaborer la stratégie scientifique du Groupe de travail aux fins de discussion, puis d’approbation par l’équipe de direction.
  2. Déterminer comment cette stratégie sera déployée, notamment par les mesures suivantes :
    1. De concert avec Santé Canada et l’ASPC, offrir directement aux principaux partenaires (ex. : ministères et organismes provinciaux et territoriaux) la possibilité de collaborer pour répondre aux questions prioritaires et partagées par tous.
    2. Rédiger des appels de propositions pour des travaux de recherches sur les questions prioritaires.
    3. Se livrer à un examen juste, rapide et transparent des propositions, fondé sur la rigueur scientifique et la pertinence.
    4. Soumettre les meilleures propositions l’équipe de direction aux fins d’approbation.
    5. Épauler les centres désignés par l’équipe de direction dans leurs démarches d’exploration des questions à l’étude.
  3. En étroite collaboration avec l’ASPC, le LNM et les instances de réglementation de Santé Canada, étudier l’offre de tests diagnostiques et sérologiques pour le SRAS‑CoV-2 et mettre au point des mécanismes d’achat procanadiens afin de négocier les prix au nom des centres d’étude et d’éviter les pénuries.
  4. Offrir aux centres d’étude une aide logistique sur des aspects communs aux participants (repérage et création de biobanques, coordination du laboratoire, obtention de fournitures, éléments communs dans les questionnaires, gestion des données, structure, modèle et transfert de données).
  5. En accord avec l’équipe de direction, donner le feu vert à la réalisation d’études complémentaires sur des questions de fond liées au dépistage sérologique ou à l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  6. En étroite collaboration avec Santé Canada et l’ASPC, calculer les fonds nécessaires pour les centres d’étude et assurer leur distribution rapide et efficace.
  7. S’il y a lieu, établir des collaborations avec d’autres pays et des agences internationales qui réalisent des enquêtes et des études sérologiques pour faire la lumière sur l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  8. Faire le point régulièrement sur l’évolution du dépistage sérologique, les résultats d’autres études et l’état des connaissances sur l’immunité contre le SRAS-CoV-2.
  9. Procéder à l’analyse et à la synthèse des résultats pour bien conseiller les décideurs en prévision de l’élaboration de leur plan d’action et en vue du déploiement optimal du dépistage sérologique.
  10. Élaborer le plan de communication du Groupe de travail afin que l’information circule librement entre les chercheurs et leurs équipes, les principaux partenaires et le grand public, et ce, dans les deux langues officielles.
  11. Offrir des services de secrétariat à l’équipe de direction en prévision des réunions (ordre du jour, documentation, procès-verbal et logistique).

DIRECTEUR ADMINISTRATIF

Photo of Timothy Evans

Timothy Evans

Directeur et vice-doyen, École de santé des populations et de santé mondiale, Faculté de médecine, Université McGill

Biographie complète

Timothy Evans s’est joint à l’Université McGill en septembre 2019 à titre de premier directeur et vice-doyen de l’École de santé des populations et de santé mondiale (ÉSPSM) de la Faculté de médecine et en tant que vice-principal adjoint (Politiques et innovation mondiales). Il a fait son entrée à McGill après six ans en tant que directeur principal, Pratiques mondiales Santé, nutrition et population du Groupe de la Banque mondiale. De 2010 à 2013, M. Evans a été doyen de l’École de santé publique James P. Grant et conseiller principal au programme de santé à l’Université BRAC à Dhaka (Bangladesh). De 2003 à 2010, il a été sous-directeur général à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Auparavant, il avait occupé le poste de directeur chargé de l’équité en santé à la fondation Rockefeller. Plus tôt dans sa carrière, il a pratiqué la médecine interne au Brigham & Women’s Hospital à Boston et a été professeur adjoint d’économie internationale en santé à l’École de santé publique de l’Université Harvard. Depuis plus de 20 ans, M. Evans participe concrètement à l’avancement de l’équité en santé et au renforcement des systèmes de santé. À l’OMS, il a dirigé la Commission des déterminants sociaux de la santé et supervisé la production du Rapport sur la santé dans le monde, publié chaque année. Il est à l’origine de nombreux partenariats, notamment l’Alliance du vaccin (GAVI), de mesures visant à augmenter l’accès aux traitements contre le VIH pour les mères et d’approches novatrices à la formation de sages-femmes en milieu communautaire au Bangladesh. Il a fait ses études de médecine à l’Université McMaster (Canada) et a été chercheur et résident en médecine interne au Brigham & Women’s Hospital. Il a reçu une bourse Rhodes pour réaliser un doctorat en économie agricole à l’Université d’Oxford.

Directeurs scientifique associé

Bruce Mazer

Directeur scientifique associé (Stratégie)

Biographie complète

Le Dr Bruce Mazer, un diplômé de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université McGill, est membre du corps professoral du Département de pédiatrie de McGill depuis 1991. Il a effectué sa formation en pédiatrie à l’Hôpital de Montréal pour enfants (HME), puis un stage de perfectionnement (fellowship) de type clinique et recherche en allergie et immunologie à l’Université du Colorado. De 2000 à 2015, il a été chef de la Division d’allergie et d’immunologie clinique de l’HME. En 2015, il a été nommé directeur de la recherche en santé de l’enfant de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). En octobre 2016, il est devenu directeur exécutif et scientifique en chef par intérim de l’IR-CUSM et a occupé ce poste jusqu’en juillet 2020. Les recherches du Dr Mazer portent sur le rôle des lymphocytes B dans la régulation de l’inflammation chez les personnes allergiques et sur les réponses anticorps des patients immunodéprimés. Il a publié plus de 120 articles et ses travaux ont été financés par plusieurs grandes organisations, notamment le Fonds de Recherche du Québec et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Olivia Oxlade

Directeur scientifique associé (Gestion)

Biographie complète

Olivia Oxlade, Ph. D., est une épidémiologiste qui détient une maîtrise ès sciences de la London School of Hygiene and Tropical Medicine et un doctorat en épidémiologie de l’Université McGill. Elle a effectué son stage de perfectionnement (fellowship) à la Harvard School of Public Health. Les recherches de Mme Oxlade portent sur la santé mondiale et la tuberculose. À partir de 2015, Mme Oxlade a travaillé à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) à titre de directrice associée du Centre international de la tuberculose McGill et directrice administrative du centre collaborateur de l’OMS en recherche sur la tuberculose. Au cours des dix dernières années, elle a géré de nombreux projets financés par différentes organisations, dont l’USAID, l’OMS, la Fondation Bill & Melinda Gates, les IRSC et l’Agence de la santé publique du Canada. Plus récemment, elle a assuré la supervision d’un vaste programme de recherche financé par les IRSC axé sur la prévention de la tuberculose à l’IR-CUSM et géré un essai multicentrique international comprenant des sites en Afrique, au Brésil et au Canada.

Noyau scientifique

Photo of Matthew Pellan Cheng

Matthew Pellan Cheng

Gestionnaire de programme, Diagnostics / Tests

Biographie complète

Le Dr Matthew Pellan Cheng a obtenu son diplôme de médecine à l’Université McGill en 2011. Il a fait sa résidence en médecine interne à l’Université de la Colombie-Britannique, pour ensuite faire un double stage en infectiologie et en microbiologie médicale à l’Université McGill. Il a également effectué un stage postdoctoral à l’École de médecine de l’Université Harvard, affiliée au Brigham & Women’s Hospital avant de créer son programme de recherche clinique au Centre de santé universitaire de McGill.

Il s’intéresse au traitement des patients atteints de maladies infectieuses potentiellement mortelles, comme les formes graves de sepsie, d’infections du sang et d’infections opportunistes chez les patients immunodéficients. Son programme de recherche vise à améliorer les issues de ces infections en élaborant de nouvelles stratégies de traitement et de diagnostic. Ses travaux sont financés par des subventions de fonctionnement des National Institutes of Health des États-Unis, des Instituts de recherche en santé du Canada et du National Health and Medical Research Council de l’Australie. Le Dr Cheng a reçu de nombreux prix, notamment des bourses du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, de l’Association pour la microbiologie médicale et l’infectiologie Canada et du Fonds de recherche du Québec – Santé. On lui a aussi remis le prestigieux prix humanitaire Terry Fox.

Photo of Jesse Papenburg

Jesse Papenburg

Scientifique

Biographie complète

Le Dr Jesse Papenburg est professeur adjoint en pédiatrie et membre associé du département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail à l’Université McGill. Il pratique l’infectiologie et la microbiologie médicale en pédiatrie à l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre de santé universitaire de McGill.

Le Dr Papenburg a fait ses études de médecine à l’Université McGill, et sa résidence et sa formation surspécialisée à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il a ensuite fait un stage de recherche en virologie moléculaire des virus respiratoires à ARN à l’Université Laval ainsi qu’une maîtrise en épidémiologie à McGill. En tant que clinicien-chercheur, ses travaux de recherche en épidémiologie sur les infections respiratoires virales se concentre sur le diagnostic pour améliorer le traitement et les issues des infections.

Dans les dix dernières années, les projets multicentriques du Dr Papenburg ont été financés par des subventions fédérales, provinciales, universitaires et de l’industrie, et approuvés par des réseaux de recherche canadiens. Il participe activement à l’application de ses activités de recherche dans des guides de pratique clinique provinciaux et nationaux sur l’immunoprophylaxie des infections par le virus respiratoire syncytial et le traitement antiviral de l’influenza. Depuis 2019, le Dr Papenburg est aussi un membre ayant le droit de vote du Comité consultatif national de l’immunisation, qui émet des recommandations sur les vaccins au Canada. Récemment, il a agi à titre de consultant pour l’OMS, l’ASPC et l’INESSS sur la question de directives cliniques de prise en charge de la COVID-19.

Photo de Cedric Yansouni

Cédric Yansouni

Scientifique

Biographie complète

Le Dr Cédric Yansouni est médecin infectiologue et microbiologiste médical au Centre de santé universitaire de McGill à Montréal, où il détient le poste de directeur associé du Centre J.D. MacLean pour maladies tropicales. Ses travaux de recherche visent à orienter les politiques sur les outils diagnostiques utilisés pour dépister les infections en région éloignée et détenant peu de ressources, notamment dans les communautés autochtones nordiques du Canada. Il y arrive par l’élaboration et la validation d’outils diagnostiques, par la recherche sur la mise en œuvre et par des mesures à l’échelle réglementaire et politique. Il a été conseiller technique pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la préqualification d’outils diagnostiques et a reçu le prix Chercheur-boursier clinicien du FRQS.

JONATHAN CHEVRIER

Gestionnaire de programme, Épidémiologie / Méthodes

David Buckeridge

Gestionnaire de programme, Gestion / Analyse des données

Noyau administratif

CAROLINE PHANEUF

Directrice des communications

Biographie complète

Caroline Phaneuf détient un baccalauréat ès arts de l’Université Concordia et une double majeure en journalisme et en sciences politiques, ainsi qu’une maîtrise en sciences politiques de l’Université McGill. Comptant plus de 20 années d’expérience en communications, en marketing, en relations publiques et en journalisme de radiotélévision, Mme Phaneuf a travaillé auprès d’entreprises, d’organismes publics et de fondations œuvrant dans divers secteurs. Sa grande expérience dans le domaine de la santé sera également très utile dans ses nouvelles fonctions. Mme Phaneuf a commencé sa carrière comme journaliste à la radio et à la télévision, pour ensuite se diriger vers les communications externes et internes, à la tête d’équipes de communications et d’affaires d’entreprise. Ces postes lui ont permis d’améliorer ses compétences touchant l’élaboration de stratégies de communication, la gestion de crise, les relations avec les médias et intervenants multiples, la communication du changement et l’engagement des employés.

candace miller

Conseillère principale de recherche

Biographie complète

Candace Miller, Ph.D., apporte au Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC) son expérience du monde universitaire et du secteur public. Elle est titulaire d’un doctorat en psychologie de l’Université de Colombie-Britannique (UBC), avec une formation postdoctorale à l’Université de Pennsylvanie et au Centre de médecine moléculaire et de thérapeutique de l’UBC. 

Mme Miller apporte au GTIC près de 20 ans d’expérience professionnelle dans le secteur public. Elle a travaillé comme analyste de la recherche et des politiques, avec un accent sur la sécurité publique, pour divers organismes du gouvernement de la Colombie-Britannique, notamment le BC Coroners Service et l’Independent Investigations Office of BC. Son travail a contribué à soutenir les changements apportés à la législation sur le port de la ceinture de sécurité et du casque de moto en Colombie-Britannique. Plus récemment, Mme Miller a été conseillère principale en stratégie scientifique pour l’Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC, où elle a contribué à l’élaboration d’un programme de financement sur le genre et le bien-être des Autochtones. Son poste au GTIC est un détachement et elle continue à travailler conjointement en tant qu’analyste principale des données de recherche avec le bureau du vice-principal (recherche et innovation) à McGill.

REBECCA BURNS

Conseillère en communications

Biographie complète

Rebecca Burns a occupé divers postes en communication et en gestion de projets au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) au cours des 13 dernières années, d’abord au Service des communications, puis à titre de personne-ressource responsable du développement durable à la direction des services techniques. Originaire d’Ottawa, en Ontario, elle détient un baccalauréat ès arts en anthropologie culturelle de l’Université McGill et une maîtrise ès sciences en administration de la santé de l’Université de Montréal. Elle a obtenu l’accréditation d’Associé écologique LEED cette année et se dirige actuellement vers une certification PMP (Project Management Professional).

David Nguyen

Agent principal gestion des octrois

Biographie complète

M. David Nguyen se joint au Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19, après avoir occupé diverses fonctions depuis 2010 au Bureau du vice-principal (recherche et innovation) de l’Université McGill.  M. Nguyen a notamment été responsable principal des subventions et des accords au Bureau de la recherche parrainée et, plus récemment, celui responsable du transfert de technologie au Bureau de l’innovation et des partenariats. 

M. Nguyen a eu l’occasion unique d’obtenir sa maîtrise en sciences de l’Université Concordia grâce à une collaboration fructueuse entre son directeur de recherche et FPInnovations. Financé par Génome Québec et Génome Canada, il a passé deux ans à effectuer des recherches pour FPInnovations qui ont également servi à la rédaction de sa thèse. À la fin de sa maîtrise, on lui a offert la possibilité de rester chez FPInnovations, ce qu’il a fait pendant quelques années avant de passer à l’Institut de recherche en biotechnologie (IRB) du Conseil national de recherches du Canada. Sa vaste et profonde expérience dans les domaines de la recherche et de l’innovation sera un atout indéniable au sein du Groupe de travail.

Carolina Mancini

Adjointe administrative

Biographie complète

Carolina Mancini a plus de dix ans d’expérience en administration dans les secteurs privé et public, dont les cinq dernières années en tant qu’assistante de direction à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). Elle est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en biologie cellulaire et moléculaire de l’université Concordia et étudie actuellement en gestion de projets en vue de l’obtention de sa certification PMP.

melanie bokor

Adjointe administrative

Biographie complète

Melanie Bokor a plus de 10 ans d’expérience de travail avec les leaders de l’espace de la science et de l’ingénierie. Elle a occupé des postes d’assistante de direction, d’administratrice et de chef de projet dans des entreprises du Fortune 100. Melanie est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’université Concordia et a suivi des cours de gestion de projet pour les leaders inspirés dans le domaine des ressources humaines.