Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 Guider la réponse du Canada à la pandémie de COVID-19
Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-192021-03-16T19:23:49-04:00

Mandat du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19

Le 23 avril 2020, le gouvernement du Canada a créé le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC). Le GTIC est responsable de diriger une initiative pancanadienne visant à déterminer l’ampleur de la propagation de l’infection au SRAS-CoV-2 au Canada (dans la population générale, dans certaines communautés et dans des populations prioritaires), comprendre en quoi consiste l’immunité qui suit l’infection, et améliorer les méthodes de dépistage des anticorps. En décembre 2020, le GTIC s’est vu confier un nouveau rôle dans le cadre de la surveillance des vaccins et le Groupe de référence sur la surveillance des vaccins (GRSV) a été formé.

Le mandat du GTIC consiste à soutenir la mise en œuvre de projets de recherche pertinents en harmonisant les études menées partout au Canada et en s’employant à fournir des données utiles aux décideurs fédéraux, provinciaux et territoriaux qui supervisent la réponse à la pandémie de COVID-19 afin de protéger le mieux possible la population canadienne.

Domaines de recherche prioritaires

Immunologie

Améliorer les connaissances sur l’immunité : L’immunité est-elle acquise dès qu’une personne a contracté la COVID-19? Combien de temps dure-t-elle? Y a-t-il des facteurs qui font diminuer l’immunité plus rapidement?

Études de séroprévalence

Recueillir des données sérologiques : Combien de Canadiens présentent des anticorps contre le SRAS-CoV-2, ce qui laisse supposer qu’ils ont contracté la COVID-19? Certaines populations sont-elles plus susceptibles de contracter le SRAS-CoV-2 et comment pourrions-nous mieux les protéger?

Dépistage de l’immunité

Perfectionner les méthodes d’analyse sérologique : Quels tests peuvent détecter les nouveaux variants? Peut-on concevoir des tests de détection des anticorps qui donneraient des résultats en quelques minutes?

Surveillance des vaccins

Soutenir des partenaires scientifiques dans tout le Canada dans le cadre d’une nouvelle démarche collaborative visant à étudier l’efficacité et l’innocuité des vaccins au sein de la population générale et des groupes prioritaires.

Recherche en vedette

Trois études canadiennes aideront à déterminer combien d’enseignants ont possiblement contracté la COVID-19

L’apprentissage en classe ayant été affecté dans une grande partie du pays par la pandémie de COVID-19, le GTIC soutient trois projets de recherche qui permettront d’estimer combien d’enseignants et de membres du personnel scolaire ont été infectés par le SRAS-CoV-2, le virus à l’origine du COVID-19. Les trois études, une en Ontario, une au Québec et une en Colombie-Britannique, permettront d’éclairer davantage la prise de décision concernant les stratégies de prévention dans les quartiers, les écoles et les garderies.
Lire la suite

Résultats d’études financées par le GTIC

Le recours à un virus du SRAS-CoV-2 luminescent et aux souris pour expliquer la protection des anticorps contre l’infection et la maladie grave

Mécanisme immunitaire|

Un partenariat international de recherche multicentrique, auquel participe le Pr Andrés Finzi, un chercheur de l’Université de Montréal financé par le GTIC, a fait appel à des souris génétiquement modifiées qui imitent la COVID-19 chez les humains pour étudier la formation des anticorps après le rétablissement, afin de prévenir des formes [...]

Selon l’analyse des cellules immunitaires, la quantité de SRAS-CoV-2 dans le sang est un fort indicateur de la mortalité

Mécanisme immunitaire|

Puisque le SRAS-CoV-2 continue d’être responsable de décès partout dans le monde, il devient crucial de définir les marqueurs moléculaires susceptibles de révéler les personnes à risque contracter une grave COVID-19 et même de mourir. Ces marqueurs pourraient contribuer à déterminer les mesures préventives nécessaires pour améliorer la situation clinique [...]

La réponse anticorps est plus faible à la première dose de vaccin chez les résidents d’établissements de soins de longue durée

Études sur les soins de longue durée|

D’après de nouvelles données émanant d’une étude menée en Colombie-Britannique qui consistait à évaluer la force et l’ampleur de la réponse anticorps après une seule dose du vaccin de Pfizer-BioNTech, les adultes âgés génèrent une réponse beaucoup plus faible que les jeunes adultes après une dose. Ces constatations (à l’étape [...]

Dernières nouvelles

SeroTracker : le portail de connaissances internationales sur les tests sérologiques

SeroTracker est un portail de connaissances soutenu par le GTIC qui fait le suivi des résultats de la sérosurveillance du SRAS-CoV-2 dans le monde entier. Utilisez la carte pour connaître le nombre estimé de personnes ayant été infectées par le coronavirus jusqu’à maintenant (d’après les études publiées).
Explorer SeroTracker

Qu’est-ce que la sérosurveillance et pourquoi est-ce important?

La sérosurveillance est un moyen répandu de savoir combien de personnes ont été infectées par un agent infectieux donné – dans ce cas-ci le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. Les échantillons de sang de centaines de milliers de Canadiens sont analysés pour mesurer les taux d’anticorps qui signalent une infection antérieure. La sérosurveillance peut aussi permettre de déterminer quels groupes doivent être vaccinés en priorité. Elle servira également à surveiller l’efficacité des vaccins.

Que veut dire « surveillance des vaccins »?

La surveillance des vaccins consiste à étudier l’efficacité des vaccins (c’est-à-dire leur capacité de prévenir les formes graves de la maladie, la réinfection et la transmission) et leur innocuité (en détectant et en quantifiant les effets indésirables des vaccins). Même si les vaccins passent par de nombreuses phases d’essai avant que leur utilisation soit autorisée, il est crucial de surveiller leur efficacité et leur innocuité au sein d’une population plus vaste et de groupes variés (les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, etc.).
Foire aux questions complète

Qu’est-ce que la sérosurveillance et pourquoi est-ce important?

La sérosurveillance est un moyen répandu de savoir combien de personnes ont été infectées par un agent infectieux donné – dans ce cas-ci le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. Les échantillons de sang de centaines de milliers de Canadiens sont analysés pour mesurer les taux d’anticorps qui signalent une infection antérieure. La sérosurveillance peut aussi permettre de déterminer quels groupes doivent être vaccinés en priorité. Elle servira également à surveiller l’efficacité des vaccins.

Que veut dire « surveillance des vaccins »?

La surveillance des vaccins consiste à étudier l’efficacité des vaccins (c’est-à-dire leur capacité de prévenir les formes graves de la maladie, la réinfection et la transmission) et leur innocuité (en détectant et en quantifiant les effets indésirables des vaccins). Même si les vaccins passent par de nombreuses phases d’essai avant que leur utilisation soit autorisée, il est crucial de surveiller leur efficacité et leur innocuité au sein d’une population plus vaste et de groupes variés (les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, etc.).
Foire aux questions complète

Abonnez-vous à l’une de nos infolettres!

Infolettre généraleSynthèse de la recherche

Vous voulez des informations sur le processus d’achat Canadien de vaccins et des conseils ?

Veuillez noter que c’est le Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19 qui conseille le gouvernement fédéral sur l’achat des vaccins contre la COVID-19 et le Comité consultatif national de l’immunisation qui conseille les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux sur la politique et les priorités en matière de fourniture de vaccins.

Go to Top