Catalyser, soutenir, harmoniser

Depuis la création du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC), à la fin avril 2020, l’équipe de direction du GTIC dirige la mise en œuvre d’une stratégie misant sur la mobilisation de connaissances fiables, acquises rapidement, afin de fournir aux décideurs de la santé publique des renseignements sur l’infection et l’immunité au SRAS-CoV-2. De façon plus précise, par la création des sous-groupes de travail axés sur la recherche in situ, l’immunologie et les tests, cette stratégie visait notamment à faire la lumière sur les aspects suivants :

  1. les taux d’infection au SRAS-CoV-2 et les tendances connexes, par l’analyse de la séroprévalence selon les groupes d’âge, les groupes à risque et les régions du Canada, avec le concours des banques de sang, en utilisant des échantillons résiduels de sang, en tirant profit de plateformes de recherche existantes, en mettant en place des études dans la population générale ainsi que dans des populations prioritaires;
  2. le degré de protection immunitaire qui découle de l’infection et le risque de réinfection, par des études longitudinales de cohortes de personnes ayant été infectées par le SRAS-CoV-2;
  3. le meilleur moyen de mesurer l’immunité qui découle de l’infection au SRAS-CoV-2 à différentes fins, qu’il s’agisse de déterminer la séroprévalence à l’aide de divers tests et modes de prélèvement sanguin (ponction veineuse, piqûre au doigt), ou encore d’évaluer des mesures plus diversifiées de la fonction immunitaire qui améliorent les connaissances sur l’immunité au SRAS-CoV-2;
  4. l’agrégation des constatations sur la séroprévalence au Canada et à l’échelle mondiale, par le soutien à la création de SeroTracker.

En décembre 2020, le GTIC, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et Santé Canada se sont accordés sur l’importance de se concentrer largement sur la surveillance des vaccins en collaboration avec le Canadian Immunization Research Network (CIRN), le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), le Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19 et les provinces et territoires. Par conséquent, un Groupe de référence sur la surveillance des vaccins (GRSV), indépendant du GTIC mais soutenu par son secrétariat et relevant du président de l’ASPC, a été formé. Le GRSV assume les fonctions suivantes : 

  • renforcer le soutien à une mise en œuvre accélérée et efficace de plans de surveillance des vaccins au Canada, de concert avec les institutions fédérales, provinciales et territoriales en place et en tenant compte de tous les groupes prioritaires, notamment les personnes autochtones, afin de surveiller la sécurité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19;
  • dresser une liste de questions et d’enjeux prioritaires liés à la sécurité et à l’efficacité des vaccins contre la COVID-19;
  • faire l’inventaire des ressources et des réseaux en place qui ont la capacité et le mandat de surveiller la sécurité et l’efficacité des vaccins et les aider à augmenter la portée et l’étendue de leurs activités nécessaires pour surveiller de manières plus exhaustive et rapide le déploiement des vaccins contre la COVID-19; 
  • cerner les enjeux précis concernant la surveillance des vaccins à partir de cet inventaire et favoriser la création et le soutien d’autres initiatives de surveillance, afin de combler les lacunes constatées de concert avec les autorités provinciales et territoriales.

Stratégie scientifique, gouvernance et plan opérationnel

Nous avons élaboré un document intitulé « Stratégie scientifique, gouvernance et plan opérationnel » décrivant notre mandat, nos priorités scientifiques, notre structure de gouvernance et les rôles et responsabilités de nos différents acteurs. Le document décrit comment nous aidons – et continuerons à aider – le Canada à lutter contre la pandémie de COVID-19 en finançant des études qui nous en diront plus sur l’infection et l’immunité au SRAS-CoV-2, ce qui éclairera la prise de décision.

Nos priorités scientifiques sont la recherche in situ, l’immunologie et les tests. Nos recherches sur le terrain permettent de recueillir des données sérologiques (combien de Canadiens présentent des anticorps contre le SRAS-CoV-2, ce qui laisse supposer qu’ils ont contracté la COVID-19?) Nos recherches en immunologie font progresser nos connaissances sur l’immunité. (L’immunité est-elle acquise dès qu’une personne a contracté la COVID-19? Combien de temps dure l’immunité?) Nos recherches en matière de tests visent à affiner les méthodes permettant d’obtenir des données sérologiques précises (p. ex. : validation de l’utilisation de gouttes de sang séché pour le dépistage d’anticorps à domicile).

En savoir plus sur notre Stratégie scientifique, gouvernance et plan opérationnel