Immunité hybride

Réponses humorales et cellulaires à la vaccination contre le SRAS-CoV-2 chez des enfants atteints de leucémie aiguë lymphoblastique

Tania Watts, Université de Toronto

Cette étude vise à caractériser l’immunité au SARS-CoV-2 chez des enfants atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) âgés de six mois ou plus sous chimiothérapie d’entretien et après une thérapie CAR-T afin d’évaluer l’immunogénicité du vaccin. L’objectif est de comprendre si les enfants atteints de LAL présentent des taux de séroconversion plus faibles induits par le vaccin contre le SRAS-CoV-2 et des taux plus élevés d’infections postvaccinales entraînant des conséquences graves.
Sommaire

Determining the impact of hybrid immunity on the evolving landscape of host responses to SARS-CoV-2 in the Biobanque Québécoise de la COVID-19 (BQC19)

Madeleine Durand et Simon Rousseau, Université McGill

Le BQC19 recrute 500 nouveaux participants qui sont affectés à des groupes d’exposition selon qu’ils ont été vaccinés ou non et qu’ils ont eu une infection antérieure, dans le but d’étudier l’impact de l’immunité hybride sur les résultats.
Sommaire

SUrveying Prospective Population cOhorts for COVID19 pRevalence and ouTcomes in Canada (SUPPORT-Canada) – Hybrid Immunity Extension

Philip Awadalla, Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath)

Cette étude s’appuie sur une étude existante financée par le GTIC avec le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath), en y ajoutant un échantillon sanguin supplémentaire de 3 000 participants pour évaluer les niveaux de protection conférés par une vaccination, une infection ou une immunité hybride antérieure.
Sommaire

COVID-19 Infection and Immunity in Residents of Long-term Care Facilities: Hybrid Immunity in Residents of Long-term Care Facilities

Andrew Costa et Dawn Bowdish, Université McMaster

En utilisant le tiers des participants de l’étude COVID-19 in Long-Term Care qui ont une immunité hybride (près de la moitié ont été infectés par Omicron), on effectuera dans le cadre de ce projet des prélèvements sanguins supplémentaires auprès des participants afin de mieux évaluer la protection immunitaire et la longévité contre les variants en constante mutation du SRAS-CoV-2 en fonction du type de vaccin, des doses supplémentaires de vaccin et de l’immunité hybride entre les lignées de variants.
Sommaire

Safety and immUnogenicity of Covid-19 vaCcines in systEmic immunE mediated inflammatory Diseases: Infections and Immunity (SUCCEED-II) – Hybrid Immunity Extension

Sasha Bernatsky, Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM)

Cette étude s’appuie sur une étude existante financée par le GTIC avec le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath), en y ajoutant un échantillon sanguin supplémentaire de 3 000 participants pour évaluer les niveaux de protection conférés par une vaccination, une infection ou une immunité hybride antérieure.
Sommaire

Impact à long terme de l’infection et de l’immunité au COVID-19 chez les travailleurs de l’éducation

Pascal Lavoie, Université de la Colombie-Britannique

Cette étude, qui est la prolongation d’une étude portant sur les travailleurs de l’éducation à Vancouver, vise à déterminer comment l’immunité conférée par l’immunité hybride diffère de l’immunité conférée par une infection seulement, à comparer les taux de réinfection entre les personnes ayant une immunité hybride et celles ayant une immunité vaccinale, et à déterminer l’impact sanitaire à long terme des infections par le SRAS-CoV-2 chez le personnel scolaire.
Sommaire

Déconstruction des réponses immunitaires hybrides au SRAS-CoV-2 chez des personnes âgées et des personnes vivant avec le VIH

Marc Romney, Providence Health Care / Université de la Colombie-Britannique

Cette étude permettra de caractériser de manière longitudinale l’immunité induite par le vaccin par rapport à l’immunité hybride. Elle quantifiera les anticorps de liaison, l’activité neutralisante du virus, ainsi que les réponses des lymphocytes B et T contre des protéines de type sauvage et de spicule d’Omicron et explorera les caractéristiques des lymphocytes B et T qui déterminent l’activité et la spécificité antivirale.
Sommaire

Caractérisation de la réponse humorale chez des donneurs vaccinés contre le SRAS-CoV-2 puis infectés par des variants préoccupants

Renée Bazin et Andrés Finzi, Héma-Québec

Cette étude évalue la réponse anticorps induite chez les participants vaccinés contre le SRAS-CoV-2 puis infectés par des variantes préoccupantes récemment identifiées, afin de fournir des informations sur le type, la durée de l’immunité et le niveau de protection. Les chercheurs étudient également l’immunité induite par les nouveaux vaccins bivalents contre le SRAS-CoV-2.
Sommaire

Caractérisation de l’immunité cellulaire et humorale hybride contre le SRAS-CoV-2 et évaluation de son rôle dans la protection contre l’infection et la forme grave de la maladie

Michael Grant, Université Memorial de Terre-Neuve

Cette étude compare des résultats immunologiques et infectieux du SRAS-CoV-2 entre des personnes vaccinées avec 2 à 4 doses d’un vaccin homologué, des personnes infectées avant la vaccination qui ont maintenant reçu 2 à 4 doses d’un vaccin homologué, des personnes infectées ou réinfectées par Omicron après 2 à 3 doses d’un vaccin homologué et des personnes infectées au moins deux fois par des sous-variants d’Omicron.
Sommaire

Voir nos autres études de recherche financées

Voir nos autres études de recherche financées