Par Mariana Bego

Les vaccins à ARNm actuels peuvent constituer une arme puissante contre les variants du SRAS-CoV-2 qui échappent le plus à l’immunité. Selon des études chez les macaques, les vaccins à ARNm pourraient servir de plateforme pour mettre au point des vaccins contre divers coronavirus. Dans un récent rapport du Qatar, des personnes qui avaient reçu deux doses du vaccin à ARNm de Pfizer-BioNTech étaient à 75 % moins susceptibles d’être infectées par le variant décrit pour la première fois en Afrique du Sud (le variant B.1.351) que les personnes non vaccinées. De plus, elles profitaient d’une protection presque complète contre une maladie grave causée par l’un ou l’autre des variants. Par ailleurs, le vaccin à nanoparticules de baculovirus de Novavax conférait une protection importante dans une étude de l’Afrique du Sud où la plupart des infections sont attribuables au variant B.1.351.

 

Faits saillants

  • Les vaccins à ARNm expérimentaux ont protégé des macaques contre plusieurs coronavirus.
  • Plusieurs vaccins contre la COVID-19 ont une bonne efficacité contre les variants du SRAS-CoV-2 en situation réelle, y compris le variant décrit pour la première fois en Afrique du Sud (variant B.1.351).
  • Même si des percées infectieuses ont été déclarées, les vaccins présentés ont conféré une protection de 97 % à 100 % contre des COVID-19 graves, très graves ou fatales.

 

Les coronavirus (CoV) ont été responsables de plusieurs éclosions mondiales : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO) et maintenant, la pandémie de SRAS-CoV-21. Dans un récent article de Nature, Saunders et ses collègues décrivent des expériences à l’aide d’un nouveau vaccin à ARNm sur des macaques, leur conférant des anticorps à neutralisation croisée contre les CoV de la chauve-souris, le SRAS-CoV-1, le SRAS-CoV-2 et les variants B.1.1.7, P.1 et B.1.351 du SRAS-CoV-22. Ils postulent que les vaccins à ARNm actuels fourniraient une certaine protection contre de futures éclosions de coronavirus et pourraient servir de plateforme pour mettre au point des vaccins pan-CoV (des vaccins universels).

Dans des études cliniques contrôlées, le vaccin à ARNm de Pfizer-BioNTech avait une efficacité de 95 % contre le COVID-193. Cette efficacité était également considérée comme très élevée (plus de 90 %) en situation réelle, tant en Israël4 qu’aux États-Unis5. D’autre information encourageante provient de secteurs géographiques à la prévalence marquée de nouveaux variants viraux, comme le Qatar6. Au 31 mars 2021, plus de 385 000 Qatariens avaient reçu au moins une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech et plus de 265 000 en avaient reçu les deux doses. L’accélération de la vaccination s’est produite au Qatar au cours des deuxième et troisième vagues d’infections par le SRAS-CoV-2 attribuables aux variants. Presque tous les cas séquencés dans ce pays après le 7 mars étaient attribuables au variant décrit pour la première fois en Afrique du Sud (B.1.351) ou au Royaume-Uni (B.1.1.7). L’efficacité estimative du vaccin contre toute infection connue par ces variants a été consignée au moins 14 jours après l’administration de la seconde dose, et atteignait 89,5 % contre le variant B.1.1.7 et 75 % contre le variant B.1.351. Même si des percées infectieuses ont été constatées, elles ne se sont pas traduites par une augmentation du taux d’hospitalisations ou de décès. Dans l’ensemble, le vaccin conférait une protection (de 97,4 %) contre une maladie grave, très grave ou fatale causée par l’infection à l’un ou l’autre des variants du SRAS-CoV-2.

Un vaccin recombinant à nanoparticules de baculovirus contre le SRAS-CoV-2 (NVX-CoV2373, Novavax) est en cours de développement et d’essais. Dans une étude aléatoire et contrôlée contre placebo de phases 1 et 2 auprès d’adultes en santé, le vaccin NVX-CoV2373 était considéré comme sécuritaire et comme responsable de la production d’une forte réponse immunitaire cellulaire spécifique à l’antigène, de même que d’anticorps neutralisants7. Novavax a annoncé que son vaccin avait une efficacité de 96,4 % pour la prévention des infections par la souche originale de SRAS-CoV-2, une efficacité de 86 % contre le variant B.1.1.7, et une efficacité de 100 % pour la prévention d’une grave maladie8.

Dans un récent article du New England Journal of Medicine, Shinde et ses collègues ont décrit leurs observations précoces de l’étude d’innocuité et d’efficacité primaires de ce vaccin en Afrique du Sud, lorsque le variant B.1.351 était le virus prédominant en circulation9. Plus de 4 300 participants ont reçu au moins une dose du vaccin ou du placebo, dont 30 % étaient déjà séropositifs pour le SRAS-CoV-2 en début d’étude. Les graves événements indésirables étaient rares. Sur les 2 684 participants séronégatifs au départ, 94 % étaient séronégatifs pour le VIH. Pendant l’étude, 15 participants du groupe vacciné et 29 du groupe placebo ont contracté la COVID-19 (pour une efficacité vaccinale de 49,4 %). L’efficacité du vaccin était plus élevée chez les participants séronégatifs pour le VIH (60 %). Tous les cas de COVID-19 étaient légers à modérés, sauf un cas très grave dans le groupe placebo. Il est à souligner que la plupart des infections étaient attribuables au variant B.1.351, c’est-à-dire 38 des 41 isolats séquencés (92,7 %).

 

Références

  1. Zhu Z, Lian X, Su X, Wu W, Marraro GA, Zeng Y. From SARS and MERS to COVID-19: a brief summary and comparison of severe acute respiratory infections caused by three highly pathogenic human coronaviruses. Respir Res. 2020;21(1):224. doi: 10.1186/s12931-020-01479-w.
  2. Saunders KO, Lee E, Parks R, Martinez DR, Li D, Chen H, Li D, Chen H, Edwards RJ, Mansouri K, Alam SM, Sutherland LL, Cai F, Sanzone AM, Berry M, Manne K, Bock KW, Minai M, Nagata BM, Kapingidza AB, Azoitei M, Tse LV, Scobey TD, Spreng RL, Roundtree RW, deMarco CT, Denny TN, Woods CW, Petzold EW, Tang J, Olguin TH, Sempowski GD, Gagne M, Douek DC, Tomai MA, Fox CB, Seder R, Wiehe K, Weissman D, Pardi N, Golding H, Khurana S, Acharya P, Andersen H, Lewis MG, Moorse IA, Montefiori DC, Baric RS, Haynes BF. Neutralizing antibody vaccine for pandemic and pre-emergent coronaviruses. Nature. 2021. doi: 10.1038/s41586-021-03594-0.
  3. Polack FP, Thomas SJ, Kitchin N, Absalon J, Gurtman A, Lockhart S, Perez Marc G, Bailey R, Swanson KA, Roychoudhury S, Koury K, Li P, Kalina WV, Cooper D, Frenck RW, Hammitt LL, Tureci O, Nell H, Schaefer A, Unal S, Trsnan DB, Mather S, Dormitzer PR, Sahin U, Jansen KU, Gruber WC. Safety and efficacy of the BNT162b2 mRNA Covid-19 vaccine. N Engl J Med. 2020;383(27):2603-15. doi: 10.1056/NEJMoa2034577.
  4. Dagan N, Barda N, Kepten E, Miron O, Perchik S, Katz MA, Hernan MA, Lipsitch M, Reis B, Balicer RD. BNT162b2 mRNA Covid-19 Vaccine in a Nationwide Mass Vaccination Setting. N Engl J Med. 2021;384(15):1412-23. doi: 10.1056/NEJMoa2101765.
  5. Thompson MG, Burgess JL, Naleway AL, Tyner HL, Yoon SK, Meece J, Olsho LEW, Caban-Martinez AJ, Fowlkes A, Lutrick K, Kuntz JL, Dunnigan K, Odean MJ, Hegmann KT, Stefanski E, Edwards LJ, Schaefer-Solle N, Grant L, Ellingson K, Groom HC, Zunie T, Thiese MS, Ivacic L, Wesley MG, Lamberte JM, Sun X, Smith ME, Phillips AL, Groover KD, Yoo YM, Gerarld J, Brown RT, Herring MK, Joseph G, Beitel S, Morrill TC, Mak J, Rivers P, Harris KM, Hunt DR, Arvay ML, Kutty P, Fry AM, Gaglani M. Interim estimates of vaccine effectiveness of BNT162b2 and mRNA-1273 COVID-19 vaccines in preventing SARS-CoV-2 infection among health care personnel, first responders, and other essential and frontline workers – Eight U.S. locations, December 2020-March 2021. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2021;70(13):495-500. doi: 10.15585/mmwr.mm7013e3.
  6. Abu-Raddad LJ, Chemaitelly H, Butt AA. Effectiveness of the BNT162b2 Covid-19 Vaccine against the B.1.1.7 and B.1.351 Variants. N Eng J Med. 2021. doi: 10.1056/NEJMc2104974.
  7. Keech C, Albert G, Cho I, Robertson A, Reed P, Neal S, Plested JS, Zhu M, Cloney-Clark S, Zhou H, Smith G, Patel N, Frieman MB, Haupt RE, Logue J, McGrath M, Weston S, Piedra PA, Desai C, Callahan K, Lewis M, Price-Abbott P, Formica N, Shinde V, Fries L, Lickliter JD, Griffin P, Wilkinson B, Gregory M, Glenn GM. Phase 1-2 trial of a SARS-CoV-2 recombinant spike protein nanoparticle vaccine. N Eng J Med. 2020;383(24):2320-32. doi: 10.1056/NEJMoa2026920.
  8. O’Donnell, Carl; Nadeem, Dania (11 March 2021). Novavax vaccine 96% effective against original coronavirus, 86% vs British variant in UK trial. Reuters. https://www.reuters.com/article/uk-health-coronavirus-vaccines-novavax-idUSKBN2B32ZI
  9. Shinde V, Bhikha S, Hoosain Z, Archary M, Bhorat Q, Fairlie L, Lalloo U, Masilela MSL, Moodley D, Hanley S, Fouche L, Louw C, Tameris M,Singh N, Goga A, Dheda K, Grobbelaar C, Kruger G, Carrim-Ganey N, Baillie V, de Oliveira T, Lombard Koen A, Lombaard JJ, Mngqibisa R, Bhorat AE, Benadé G, Lalloo N, Pitsi A, Vollgraaff PL, Luabeya A, Esmail A, Petrick FG, Oommen-Jose A, Foulkes S, Ahmed K, Thombrayil A,Fries L, Cloney-Clark S, Zhu M, Bennett C, Albert G, Faust E, Plested JS, Robertson A, Neal S, Cho I, Glenn GM, Dubovsky F, Madhi SA. Efficacy of NVX-CoV2373 Covid-19 vaccine against the B.1.351 Variant. N Engl J Med. 2021. doi: 10.1056/NEJMoa2103055.