Par Jeanie Quach

Alors même que la vaccination se déploie, des études sont en cours pour continuer d’évaluer l’efficacité des vaccins contre le SRAS-CoV-2, et notamment les infections asymptomatiques. Selon deux publications récentes de JAMA, l’administration du vaccin de Pfizer-BioNTech réduit le risque d’infection par le SRAS-CoV-2, qu’elle soit symptomatique ou non.

 

Faits saillants

  • L’administration du vaccin de Pfizer-BioNTech au personnel soignant et aux travailleurs hospitaliers a réduit le risque d’infections symptomatiques et asymptomatiques par le SRAS-CoV-2.

 

Même si, selon l’étude, la vaccination est associée à la diminution des maladies symptomatiques, on ne sait pas si cette association touche également les infections asymptomatiques ou la transmission. Des chercheurs menant une étude au St. Jude Children’s Research Hospital des États-Unis ont recruté 5 217 travailleurs de la santé vaccinés et non vaccinés. Chez les employés vaccinés, 51 ont obtenu des résultats positifs (1,7 %) au SARS-CoV-2 pendant les suivis (médiane de 72 jours). De ces cas positifs, 29 (56,9 %) avaient reçu un diagnostic d’infection asymptomatique. Chez les employés non vaccinés, 185 ont obtenu des résultats positifs (8,5 %) au SRAS-CoV-2 pendant le suivi (médiane de 81 jours), et 79 (42,7 %) membres de cette cohorte étaient asymptomatiques.

Les personnes vaccinées courent 1,0 % de risque de contracter une infection asymptomatique, par rapport à 3,6 % des personnes non vaccinées. Ensemble, ces résultats démontrent que les employés des hôpitaux qui avaient reçu le vaccin de Pfizer-BioNTech voyaient diminuer leur risque de contracter l’infection symptomatique ou asymptomatique par le SRAS-CoV-2. Enfin, les auteurs ont souligné que des recherches plus approfondies, comportant un suivi plus long et une cohorte plus imposante, devront être réalisées pour renforcer leurs observations.

Tang L, Hijano DR, Gaur AH, Geiger TL, Neufeld EJ, Hoffman JM, Hayden RT. Asymptomatic and symptomatic SARS-CoV-2 Infections after BNT162b2 vaccination in a routinely screened workforce. JAMA. Le 6 mai 2021. doi : 10.1001/jama.2021.6564.

 

Dans une autre étude effectuée auprès de 6 710 travailleurs de la santé d’un centre médical de Tel Aviv, en Israël, l’échantillon comprenait des personnes qui avaient reçu une ou deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech ou qui n’avaient pas été vaccinées. Les auteurs souhaitaient déterminer l’incidence d’infections par le SRAS-CoV-2 chez les travailleurs de la santé vaccinés ou non vaccinés pendant une période de suivi médiane de 63 jours.

Des infections symptomatiques par le SRAS-CoV-2 se sont manifestées chez huit travailleurs de la santé pleinement vaccinés, par rapport à 38 dans le groupe non vacciné. Il a été établi que l’incidence d’infections symptomatiques par le SRAS-CoV-2 correspondait à 4,7 cas sur 100 000 jours-personnes dans la cohorte pleinement vaccinée, par rapport à 149,8 cas sur 100 000 jours-personnes dans la cohorte non vaccinée. L’infection asymptomatique par le SRAS-CoV-2 a été observée chez 19 travailleurs de la santé pleinement vaccinés et 17 non vaccinés. L’incidence d’infections asymptomatiques par le SRAS-CoV-2 a été établie à 11,3 cas sur 100 000 jours-personnes dans la cohorte pleinement vaccinée, par rapport à 67,0 cas sur 100 000 jours-personnes dans la cohorte non vaccinée.

Comme dans l’étude américaine indiquée plus haut, les travailleurs de la santé qui ont reçu le vaccin de Pfizer-BioNTech présentaient une incidence beaucoup plus faible d’infections symptomatiques et asymptomatiques par le SRAS-CoV-2. Pourtant, les deux études visaient à déterminer si une réduction du risque d’infection asymptomatique est liée à une diminution de la transmission.

Angel Y, Spitzer A, Henig O, Saiag E, Sprecher E, Padova H, Ben-Ami R. Association between vaccination with BNT162b2 and incidence of symptomatic and asymptomatic SARS-CoV-2 infections among health care workers. JAMA. Le 6 mai 2021. doi : 10.1001/jama.2021.7152.