Étude en Colombie-Britannique pour estimer le nombre de jeunes ayant contracté le SRAS-CoV-2

Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC) du Canada soutien un projet de recherche dirigé par l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique visant à mieux comprendre le rôle qu’ont joué les enfants et les jeunes adultes dans l’évolution de la pandémie de COVID-19 en Colombie-Britannique (C.-B.).

Le gouvernement du Canada investit près de 1,3 million de dollars dans ce projet par l’entremise du GTIC afin de savoir plus précisément combien d’individus âgés de 0 à 24 ans en C.-B. ont déjà contracté le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. Cette recherche se penchera également sur la manière dont le taux d’infection dans ce groupe d’âge changera au cours de la prochaine année. Les résultats aideront à éclairer la prise de décisions politiques concernant les mesures de santé publique destinées aux jeunes.

« Jusqu’à présent, nous disposons de peu de données sur la COVID-19 chez les enfants, car il y a eu relativement peu de cas », explique le chercheur principal Dr Manish Sadarangani, professeur agrégé au département de pédiatrie de l’Université de la Colombie-Britannique et directeur du Vaccine Evaluation Center du BC Children’s Hospital. « Certaines études laissent entendre que les taux d’infection chez les enfants sont en fait les mêmes que ceux observés chez les adultes, mais que les enfants ne présentent souvent pas de symptômes. D’autres études semblent indiquer que les enfants sont moins nombreux à contracter la COVID-19. Notre étude vise à obtenir une meilleure évaluation du véritable taux d’infection en incluant des renseignements provenant d’enfants dont l’infection est asymptomatique. »

« Les enfants ont souvent plus d’interactions sociales par jour que la plupart des adultes, surtout lorsque les écoles sont ouvertes », fait remarquer le Dr Tim Evans, directeur administratif du Groupe de travail. « Connaître les véritables taux d’infection chez les enfants peut donc nous aider à comprendre leur rôle dans la transmission communautaire. Cette étude se penchera également sur les taux d’infection chez les jeunes en âge de fréquenter l’université, un groupe chez qui on a observé dans certaines provinces une augmentation considérable de cas au cours des trois derniers mois. Ces résultats seront importants pour la réouverture des campus universitaires. »

« Il est nécessaire d’effectuer des études auprès de la population pour bien comprendre le rôle que jouent les enfants et les jeunes adultes dans la propagation de la COVID-19 », explique la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada. « Comprendre leurs taux d’infection et l’évolution de ceux-ci au fil du temps aidera les autorités de santé publique à prendre des décisions concernant l’ajustement des mesures de santé publique pour ce groupe d’âge. »

L’étude, intitulée SPRING, est en phase de recrutement de participants âgés de 0 à 24 ans de partout en Colombie-Britannique. Pour participer, il faut remplir un formulaire de consentement ainsi qu’un questionnaire en ligne et effectuer un test sanguin par piqûre au doigt à domicile. Les chercheurs aviseront les parents/participants si leur enfant ou eux-mêmes ont des anticorps contre le SRAS-CoV-2, bien que cela ne garantisse pas l’immunité contre le virus responsable de la COVID-19. Pour participer à l’étude, visitez le site www.bcchr.ca/vec/research/spring-study

Il y a six semaines, le GTIC a annoncé une étude similaire portant sur la séroprévalence de la COVID-19 et les répercussions de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants et des adolescents à Montréal. Le groupe de travail finance également deux autres études chez les enfants. Les quatre études font partie du Réseau pédiatrique du GTIC, qui a été mis sur pied pour discuter des progrès scientifiques et des possibilités de collaboration entre les études portant sur l’immunité face à la COVID-19 chez les enfants.

Le fonds d’intervention de recherche sur la COVID-19 de la Michael Smith Foundation for Health Research finance également cette étude.

À PROPOS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR L’IMMUNITÉ FACE À LA COVID-19

Le gouvernement du Canada a créé à la fin avril 2020 le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC) pour suivre la propagation du virus, autant dans la population générale que dans les populations prioritaires du Canada. Le Groupe de travail a également pour mission de faire la lumière sur la réponse immunitaire au SRAS-COV-2 dans différentes collectivités et populations, ainsi que dans divers groupes d’âge et groupes professionnels au pays. Pour produire cette information, le Groupe de travail fait appel à des experts provenant d’universités et d’hôpitaux canadiens, collabore étroitement avec les autorités de santé publique provinciales et territoriales et mobilise les collectivités et les parties prenantes du début d’un projet jusqu’à la diffusion des conclusions. Pour en savoir plus, consultez le site : https://www.covid19immunitytaskforce.ca/fr

À PROPOS DU BC CHILDREN’S HOSPITAL RESEARCH INSTITUTE

Le BC Children’s Hospital Research Institute effectue des recherches translationnelles, cliniques et de découverte au profit de la santé des enfants et de leur famille. Nous sommes soutenus par la BC Children’s Hospital Foundation du BC Children’s Hospital, nous faisons partie du BC Children’s Hospital et de la Provincial Health Services Authority et nous travaillons en étroite collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique. Pour en savoir plus, visitez le site de www.bcchr.ca ou suivez-nous sur Twitter @BCCHResearch.

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19
media@covid19immunitytaskforce.ca

Rebecca Burns, +1.438.871.8763 ou Caroline Phaneuf, +1.514.444.4532

BC Children’s Hospital, Provincial Health Services Authority 

Alan Worsley, +1.604.600.5341, Alan.Worsley@bcchr.ca