COVID longue

Analyse fine des réponses immunitaires longitudinales à la vaccination contre le SRAS-CoV-2 : exploiter la puissance de « Halte à la propagation Ottawa » (HPO) pour comprendre la protection immunitaire à la COVID-19

Angela M. Crawley and Marc-André Langlois, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO)

Cette équipe de recherche étudie la réponse des lymphocytes T chez les participants sur une période d’un an. Les chercheurs évaluent la façon dont les lymphocytes T des participants répondent à la COVID-19, ainsi que les anticorps, en utilisant une approche systématique pour définir les corrélats de protection (CP).
Sommaire Résultats

Identification des facteurs microbiens pour moduler la dysrégulation immunitaire et traiter le syndrome post-COVID-19

Emilia Liana Falcone, Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)

Les recherches s’articulent autour de notre hypothèse selon laquelle la COVID longue est, au moins en partie, due à la présence de microbes dans les intestins. Ces microbes créent des bactéries qui s’échappent de l’estomac et de la muqueuse intestinale et se déplacent ailleurs dans le corps, y compris dans le sang, ce qui entraîne une inflammation persistante.
Sommaire

Autoimmunity as a novel mechanism in post-COVID syndrome

Andrew Baker et Claudia dos Santos, Unity Health Toronto

This group of researchers is looking at post-COVID syndrome and its relationship to post-ICU (intensive care unit) syndrome. They are following 200 participants with post-COVID syndrome for one year. Their main hypothesis is that autoimmunity—when a person’s immune system produces autoantibodies that cause damage to the body—plays a role in post-COVID syndrome.
Sommaire

Un test cellulaire pour mesurer la compétence immunitaire dans l’infection par le SRAS-CoV-2 et la vaccination contre ce virus

Sacha De Serres, Université Laval

Cette équipe de recherche, qui a mis au point un test pour aider à prédire quels receveurs de greffes seraient les plus susceptibles de souffrir d’infections graves, évaluera la capacité de ce test à aider à prédire qui, dans la population générale, souffrira de COVID-19 grave. Les chercheurs étudieront également si ce test peut prédire la réaction des patients immunodéprimés à la vaccination contre le SRAS-CoV-2.
Sommaire

Le SRAS-CoV-2 déclenche l’auto-immunité : implications pour la pathogenèse du syndrome post-COVID-19 (AI-SPC)

Manali Mukherjee, McMaster University

Cette équipe d’experts cliniciens et scientifiques suit 120 personnes atteintes de la COVID longue en Ontario et en Colombie-Britannique pendant un an. Leur objectif est de comprendre les défaillances exactes que la COVID longue engendre dans le système immunitaire, pourquoi les patients qui en sont atteints produisent des auto-anticorps, et de caractériser l’impact de la COVID longue sur les symptômes cliniques.
Sommaire

Variantes préoccupantes

Photo of Allison McGeer
Photo of Allison McGeer

Variants préoccupants : échapper à l’immunité induite par l’infection et la vaccination chez les personnes âgées

Anne-Claude Gingras and Allison McGeer, Sinai Health System

This team is studying to what extent the different variants circulating in Canada are efficiently neutralized in older adults’ immune systems after vaccination. It’s important to study older adults as this population group is likely to build lower levels of antibodies following vaccination and is more susceptible to severe disease.
Sommaire Résultats

Vaccins intranasaux multivalents ciblant les variants préoccupants de la COVID-19

Jun Liu, Université de Toronto

Cette étude vise à mettre au point des vaccins multivalents, c’est-à-dire des vaccins capables de combattre plus d’un variant en même temps. L’équipe détermine également les avantages de l’administration de ces vaccins par le nez, plutôt qu’avec une aiguille.
Sommaire Résultats

Cartographie de l’émergence et de l’impact fonctionnel des nouveaux variants du SRAS-CoV-2

Jeff Wrana and Laurence Pelletier, Sinai Health System

Cette étude utilise des données provenant de milliers d’échantillons positifs de COVID-19 pour identifier des variants connus et nouveaux. Elle cherche à définir l’impact des mutations sur la capacité du virus à infecter des cellules et à être neutralisé. L’équipe utilisera également du séquençage de nouvelle génération pour déterminer pourquoi les variants préoccupants (VP) sont plus contagieux et mortels, et elle fera appel à la modélisation mathématique pour surveiller et prédire la propagation et la prévalence des VP.
Sommaire

Évaluation de la durabilité et de la réactivité croisée de l’immunité contre le SRAS-CoV-2 induite par les vaccins contre la COVID-19

Mark Brockman et Felix Breden, Simon Fraser University

Ce projet compare la réponse immunitaire chez des adultes plus jeunes et plus âgés après une et deux doses de vaccin contre la COVID-19. L’équipe suit des personnes pendant un an afin de caractériser la gamme de lymphocytes B producteurs d’anticorps que chaque personne génère et de relier les caractéristiques génétiques de ces cellules à la capacité de chaque individu à neutraliser les variants viraux préoccupants.
Sommaire

Voir nos autres études de recherche financées

Voir nos autres études de recherche financées