Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 du Canada finance une étude nationale sur la séroprévalence d’anticorps propres à la COVID-19 au sein de populations très vulnérables

Le gouvernement du Canada investit 1,9 million de dollars par l’entremise du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 du Canada afin de financer une étude que réalisera le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath) sur la séroprévalence d’anticorps propres à la COVID-19 au Canada, en particulier chez certaines populations qui présentent un risque d’infection plus élevé. 

CanPath est une plateforme nationale de recherche sur la santé de la population qui assure le suivi de 330 000 Canadiens (ou 1 % de la population). L’étude pancanadienne testera 20 000 participants pour déceler la présence d’anticorps au SARS-CoV-2, une indication d’une infection récente au nouveau coronavirus. L’effectif étudié sera composé d’adultes de 30 ans et plus qui pourraient y avoir été exposés. Ces personnes feront partie de populations généralement exclues d’études ou de populations parmi les plus exposées à la COVID-19, dont des résidents de maisons de soins de longue durée et des personnes vivant dans des communautés mal desservies, en milieu urbain et rural, où l’on trouve un nombre plus élevé de cas de COVID-19.

« Vu le grand nombre de participants, la portée pancanadienne et la couverture de la population que permet CanPath, nous pouvons déceler les variations relatives à l’exposition et à l’immunité chez les Canadiens. Nous pouvons rendre compte des effets de l’âge, du sexe, de facteurs sociodémographiques, de la géographie, de la génétique et des antécédents médicaux sur les différences en matière de réponse immunitaire au COVID-19 au Canada », dit le Pr Philip Awadalla, directeur scientifique national de CanPath. « Grâce aux données recueillies lors de l’enquête sur la COVID-19 que CanPath a mise en œuvre plus tôt cette année, nous pouvons identifier des participants qui pourraient avoir été exposés aussi bien qu’infectés. Nous pouvons aussi déterminer de quelle façon des conditions médicales préexistantes, que nous connaissons par des informations sur la santé recueillies régulièrement au cours de la dernière décennie, affectent la gravité de la maladie de la COVID-19. »

« En tant que plus grande plateforme d’étude sur la santé de la population au pays, CanPath peut aider le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 à faire la lumière sur la distribution inégale du nouveau coronavirus au Canada », dit le Dr Tim Evans, directeur administratif du Groupe de travail. « Les résultats à venir seront ajoutés à des analyses immunogénomiques approfondies réalisées à partir d’un sous-ensemble de participants à une étude financée antérieurement, afin d’alimenter des interventions mieux adaptées et plus efficaces pour protéger des communautés vulnérables. »    

« Depuis plus de dix ans, CanPath fournit des données à nombre de chercheurs et d’organisations du Canada qui sont ses partenaires », ajoute le Pr John McLaughlin, directeur administratif de CanPath. « Nos équipes provinciales et régionales peuvent ainsi travailler avec des communautés qui sont le plus à risque. CanPath appuiera des leaders autochtones et des spécialistes dans l’étude de la séroprévalence d’anticorps à la COVID-19 chez des collectivités autochtones. Nous sommes honorés d’avoir été retenus pour soutenir les efforts nationaux de lutte contre la COVID-19 et fournir rapidement des résultats applicables aux décideurs des instances fédérale et provinciales. »

« La protection de la santé de tous les Canadiens, y compris de ceux et celles qui sont plus exposés au risque d’infection en raison de leur situation sociale ou économique, est une priorité absolue de la gestion courante nationale de la COVID-19 », dit la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada. « Cette étude nous permettra de mieux comprendre la propagation de la COVID-19 chez les populations à risque plus élevé d’infection, ainsi que de planifier et de cibler nos stratégies de santé publique plus efficacement. »

La présente étude de sérologie de la COVID-19 enrichira les résultats d’une étude précédente pour laquelle les Instituts de recherche en santé du Canada et le Groupe de travail avaient accordé 2,6 millions de dollars à CanPath. Le financement de l’initiative SUPPORT-Canada soutenait la tenue d’enquêtes concernant la COVID-19 auprès de la cohorte entière de CanPath, ainsi que des analyses immunogénomiques chez un sous-ensemble de 4 000 participants. La nouvelle étude sérologique sera réalisée en collaboration avec des cohortes régionales de CanPath : BC Generations Project, Tomorrow Project de l’Alberta, Tomorrow Project du Manitoba, l’Étude sur la santé Ontario, CARTaGENE (Québec) et Partenariat atlantique pour la santé de demain.

CanPath 

Le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath) est la plus grande cohorte de santé de la population au Canada et une plateforme nationale de recherche sur la santé. Constituée de plus de 330 000 participants volontaires, la plateforme unique qu’est CanPath permet aux scientifiques d’explorer les interactions entre génétique, environnement, mode de vie et comportement, ainsi que la contribution de ces facteurs au développement de maladies chroniques et du cancer. CanPath opère depuis l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto et reçoit un financement national du Partenariat canadien contre le cancer. Pour tout renseignement, veuillez consulter www.canpath.ca.

Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19  

Le gouvernement du Canada a mis sur pied le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 à la fin d’avril 2020, afin de suivre la propagation du virus, autant dans la population générale que dans les populations prioritaires du Canada. Le Groupe de travail a également pour mission de faire la lumière sur la réponse immunitaire au SRAS-COV-2 dans différentes collectivités et populations, ainsi que dans divers groupes d’âge et groupes professionnels au pays. Afin de produire cette information, le Groupe de travail fait appel à des experts provenant d’hôpitaux et d’universités du Canada et collabore étroitement avec les autorités de santé publique provinciales et territoriales. Il associe aussi les communautés et les personnes intéressées depuis le début jusqu’à la diffusion des résultats. Pour tout renseignement, veuillez consulter www.covid19immunitytaskforce.ca/fr

Personnes-ressources

Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 
Caroline Phaneuf/Rebecca Burns
media@covid19immunitytaskforce.ca

Cellulaire de Caroline : +1-514-444-4532

CanPath

Arlette Bax

arlette.bax@utoronto.ca

T 1-416-978-6335   C 1-519-301-6785