Population générale

Les données de la Société canadienne du sang révèlent une baisse des anticorps dans la population adulte

Selon le plus récent rapport de la Société canadienne du sang, 98 % des donneurs de sang échantillonnés possédaient des anticorps anti-SRAS-CoV-2. Ce pourcentage découle en grande partie de l’administration d’au moins une dose de vaccin, car la séroprévalence découlant de l’infection est demeurée faible, à 4,3 %. Les résultats révèlent également une tendance vers la [...]

2022-01-10T14:32:28-05:0010 janvier 2022|Population générale|

Malgré le déclin des anticorps, les cas d’infection postvaccinale sont rares : dernier rapport de la Société canadienne du sang

Dans son dernier rapport, la Société canadienne du sang révèle que 97 % des donneurs de sang échantillonnés en septembre présentaient des anticorps contre le SRAS-CoV-2 acquis lors de l’administration d’au moins une dose de vaccin ou lors d’une infection antérieure. Ce chiffre est attribuable en grande partie à la vaccination, car la séroprévalence liée [...]

2021-12-07T09:00:18-05:001 décembre 2021|Population générale|

La séroprévalence induite par la vaccination atteint son plus haut niveau à ce jour, mais le début de la quatrième vague frappe les plus vulnérables : rapport de la Société canadienne du sang

Au total, 96 % des donneurs de sang canadiens possèdent des anticorps anti-SRAS-CoV-2, découlant surtout de la vaccination. Ce taux a augmenté par rapport aux 91 % de juin et aux 95 % de juillet. C’est ce que révèle le 13e rapport de séroprévalence de la Société canadienne du sang, portant sur des données d’août 2021. Néanmoins, des [...]

2021-11-23T12:25:55-05:0022 novembre 2021|Population générale|

Les toutes dernières données de la Société canadienne du sang reflètent le déploiement généralisé des vaccins au Canada

Selon les tout derniers résultats de l’enquête sérologique mensuelle de la Société canadienne du sang, 95 % des donneurs de sang échantillonnés en juillet 2021 possédaient des anticorps contre le SRAS-CoV-2, surtout acquis par la vaccination. Non seulement la séroprévalence induite par les vaccins a-t-elle augmenté dans tous les groupes sociodémographiques et toutes les régions [...]

2021-10-26T11:47:01-04:0026 octobre 2021|Population générale|

L’intention de vacciner des participants à une étude nationale

Dans un récent article de The Lancet Regional Health – Americas, le Dr Prabhat Jha, un chercheur financé par le GTIC, et son équipe de l’étude Action pour battre le coronavirus (étude Ab-C) ont estimé que 9 % des Canadiens refuseraient un vaccin contre la COVID-19. Les auteurs ont décrit les populations clés auprès de [...]

2021-09-07T16:40:30-04:007 septembre 2021|Population générale|

Les variants préoccupants du SRAS-CoV-2 de janvier à avril 2021 en Colombie-Britannique

Dans un récent article d’Emerging Infectious Diseases, la Pre Agatha Jassem, le Dr Marc Romney et le Dr Mel Krajden, des chercheurs financés par le GTIC, et leurs collègues ont résumé les observations liées aux variants préoccupants observées sur une période de 16 semaines en Colombie-Britannique, soit de janvier à avril 2021. En moyenne, pendant toute la durée [...]

2021-08-31T10:47:51-04:0031 août 2021|Population générale|

Les quartiers défavorisés et les communautés racisées toujours à la traîne dans la couverture vaccinale : les plus récents résultats de la Société canadienne du sang

L’écart entre les taux de COVID-19 et la vaccination chez les Canadiens racisés et non racisés subsiste, tout comme celui entre les Canadiens des quartiers défavorisés et aisés. Le rapport de sérosurveillance le plus récent de l’étude de la Société canadienne du sang, qui est financée par le GTIC, a été publié pour le [...]

2021-08-10T16:02:08-04:0010 août 2021|Population générale|

L’équité et la conception sont clés pour des programmes de passeport vaccinal efficaces au Canada

Souvent appelés passeports vaccinaux, les dossiers ou carnets de vaccination qui démontrent l’état vaccinal prendront de l’importance compte tenu de la réouverture de certaines parties du monde. De nombreux Canadiens perçoivent le passeport ou certificat vaccinal comme une étape nécessaire pour réintégrer l’espace public et participer à des événements. D’autres craignent que l’obligation de [...]

2021-08-03T10:39:45-04:003 août 2021|Population générale|

Une étude révèle que les enfants et les jeunes affichaient les taux les plus élevés d’infection par le SRAS-CoV-2 au Canada avant la troisième vague

L’étude la plus représentative menée au Canada à ce jour pour déterminer combien de Canadiens ont des anticorps contre le SRAS-CoV-2, le virus causant la COVID-19, révèle qu’à peine 2,6 % d’entre eux, testés entre novembre 2020 et avril 2021, ont développé des anticorps à la suite d’une infection antérieure. De plus, 1 % des Canadiens avaient des anticorps à la suite de la vaccination, ce qui démontre que la vaccination n’était pas largement disponible pendant la période d’enquête. Cela porte donc à 3,6 % le pourcentage total de Canadiens dotés d’une certaine forme d’immunité avant la troisième vague. Ces données proviennent de l’Enquête canadienne sur la santé et les anticorps contre la COVID-19 (ECSAC) de Statistique Canada, réalisée en partenariat avec le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 (GTIC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et Santé Canada (SC).

Selon la plus grande analyse internationale des enquêtes de sérosurveillance, effectuée par des Canadiens, la population mondiale demeurerait vulnérable à la COVID-19

SeroTracker, un groupe de recherche canadien, a publié dans la revue PLOS One la plus vaste étude sur la propagation mondiale de SRAS-CoV-2 réalisée jusqu’à présent. L’étude, qui portait sur les données des enquêtes sur les anticorps menées auprès de 9,3 millions de personnes provenant de 74 pays et publiées entre janvier et décembre 2020, a révélé que le nombre de personnes qui ont contracté l’infection par le SRAS-COV-2, bien qu’il varie considérablement selon les régions du monde, est demeuré plutôt faible dans la population générale.

Aller en haut de la page