Risque plus élevé en raison de l’état de santé

Les réponses immunitaires au vaccin à ARNm contre la COVID-19 chez les patients immunodéprimés

Une étude de la Pre Anne-Claude Gingras, de la Pre Tania Watts et du Dr Vinod Chandran, des chercheurs de l’Université de Toronto financés par le GTIC, qui a récemment été prépubliée et qui n’est donc pas révisée par un comité de lecture, a porté sur les réponses des anticorps et des lymphocytes T aux vaccins à ARNm contre la COVID-19 chez les patients atteints de diverses maladies inflammatoires à médiation immunitaire (MIMI) sous traitement d’entretien par immunomodulateurs.

Le vaccin de Moderna procure des taux d’anticorps plus élevés que celui de Pfizer-BioNTech : une étude des patients en hémodialyse

La Dre Michelle Hladunewich et le Dr Matthew Oliver, des chercheurs du Sunnybrook Health Sciences Centre financés par le GTIC, ont comparé les réponses des anticorps après deux doses de vaccin à ARNm contre la COVID-19 chez les personnes en hémodialyse.

L’adoption des vaccins contre la COVID-19 chez les personnes ayant une maladie auto-immune en Ontario

Cette étude financée par le GTIC, sous la direction de la Dre Sasha Bernatsky de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, publiée dans le Journal of Rheumatology, révèle que plus de personnes atteintes d’une maladie auto-immune ont reçu deux doses du vaccin (83,8 % à 88,2 %) que les membres de la population générale (77,9 %).

Les protocoles établis pour le VIH-COV : une étude auprès des personnes qui vivent avec le VIH après la vaccination contre la COVID-19

Une équipe dirigée par le Pr Aslam Anis de l’Université de la Colombie-Britannique a publié des protocoles dans BMJ Open dans le cadre de l’étude VIH-COV financée par le GTIC, menée partout au Canada auprès de personnes qui vivent avec le VIH et qui ont reçu ou prévoient de recevoir un vaccin contre la COVID-19.

La réponse des lymphocytes T aux vaccins à ARNm chez les receveurs d’un organe plein est plus faible qu’après l’infection par le SRAS-CoV-2

Un article de la Dre Deepali Kumar, une chercheuse financée par le GTIC de l’Université de Toronto, publié dans le Journal of Infectious Diseases, présente l’évaluation de la réponse des lymphocytes T de 50 receveurs d’un organe plein (ROP) qui avaient déjà été infectés par la COVID-19.

Les réponses des anticorps aux vaccins contre la COVID-19 chez les personnes atteintes du VIH

Les Prs Zabrina Brumme et Mark Brockman, des chercheurs du BC Centre for Excellence in HIV/AIDS et de l’Université Simon Fraser, ont déterminé que les réponses des anticorps après une dose des vaccins contre la COVID-19 sont légèrement plus faibles chez les personnes atteintes du VIH.

Aller en haut de la page