Mécanisme immunitaire

Le recours à un virus du SRAS-CoV-2 luminescent et aux souris pour expliquer la protection des anticorps contre l’infection et la maladie grave

Un partenariat international de recherche multicentrique, auquel participe le Pr Andrés Finzi, un chercheur de l’Université de Montréal financé par le GTIC, a fait appel à des souris génétiquement modifiées qui imitent la COVID-19 chez les humains pour étudier la formation des anticorps après le rétablissement, afin de prévenir des formes graves de la maladie [...]

2021-03-30T10:23:53-04:0030 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

Selon l’analyse des cellules immunitaires, la quantité de SRAS-CoV-2 dans le sang est un fort indicateur de la mortalité

Puisque le SRAS-CoV-2 continue d’être responsable de décès partout dans le monde, il devient crucial de définir les marqueurs moléculaires susceptibles de révéler les personnes à risque contracter une grave COVID-19 et même de mourir. Ces marqueurs pourraient contribuer à déterminer les mesures préventives nécessaires pour améliorer la situation clinique des patients. Dans une [...]

2021-03-29T20:50:30-04:0030 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

Pourquoi certaines personnes éprouvent-elles des symptômes de COVID-19 légers tandis que d’autres souffrent d’une maladie grave? Des anticorps préexistants pourraient expliquer toute l’étendue de la COVID-19

Le Dr Pascal Lavoie, un chercheur de l’Université de la Colombie-Britannique financé par le GTIC, et ses collaborateurs avancent que la présence d’anticorps contre le SRAS-CoV-2 n’est pas nécessairement indicatrice d’une infection antérieure. À l’aide de tests d’une grande sensibilité, ils ont découvert des anticorps préexistants contre le SRAS-CoV-2 chez de nombreux adultes non infectés. [...]

2021-03-23T12:41:38-04:0023 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

Découverte d’un nouveau mécanisme entraînant la formation de caillots sanguins dans les graves cas de COVID-19

Le Pr Ishac Nazy et le laboratoire d’immunologie plaquettaire de l’Université McMaster ont découvert quelques-unes des raisons pour lesquelles certains patients atteints d’une grave COVID-19 ont des caillots sanguins. L’équipe a découvert que le sang des patients atteints d’une forme grave de la COVID-19 contient des molécules qui peuvent activer les cellules responsables de formation [...]

2021-03-23T10:19:44-04:0023 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

L’examen systématique des réponses secondaires des lymphocytes T spécifiques à l’antigène au SARS-CoV-2 par rapport au virus de l’influenza révèle un profil inflammatoire caractéristique

Des chercheurs de l’Université de Toronto, dont l’étude a été publiée dans le Journal of Immunology, ont jeté la lumière sur certains phénomènes qui se produisent dans l’organisme susceptibles d’expliquer les raisons pour lesquelles les patients atteints du SARS-CoV-2 présentent une inflammation et une atteinte pulmonaire plus grave que ceux qui sont atteints du virus grippal saisonnier.

2021-03-10T15:17:04-05:0010 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

Une nouvelle méthode de criblage à haut débit pour dépister le plasma convalescent

Conjointement avec leurs équipes, le Pr Andrés Finzi de l’Université de Montréal et la Pre Renée Bazin d’Héma-Québec ont décrit dans un récent numéro de Transfusion une nouvelle méthode de criblage à haut débit pour déterminer les taux d’anticorps produits contre la protéine spiculaire du SARS-CoV-2 dans le plasma de donneurs rétablis de la COVID-19.

2021-03-01T14:55:30-05:001 mars 2021|Mécanisme immunitaire|

La puissance des IgM dans la réponse immunitaire contre la SARS-CoV-2

Des chercheurs de l’Université de Montréal et d’Héma-Québec font ressortir l’importance des anticorps produits au début de l’infection pour neutraliser le SARS-CoV-2. D’après leurs résultats, il faudra réévaluer les traitements contre la COVID-19 fondés sur les anticorps, car certains des traitements actuels pourraient nuire à la production d’IgM.

2021-02-25T18:14:12-05:0022 février 2021|Mécanisme immunitaire|

Les chercheurs ont découvert que la réponse immunitaire cellulaire au SRAS-CoV-2 dure au moins huit mois, même après la diminution des niveaux d’anticorps

Des chercheurs de l'Université de Montréal, le Pr Daniel Kaufmann et le Pr Andrés Finzi, en collaboration avec des chercheurs de l'Université de New York, confirment la présence d'une réponse immunitaire durable au nouveau coronavirus SARS-CoV-2, dans une publication préliminaire.

2021-02-25T18:45:48-05:0027 janvier 2021|Mécanisme immunitaire|
Go to Top