Résultats de la recherche du GTIC

Résultats de la recherche du GTIC2022-01-27T09:24:27-05:00

Le personnel des écoles publiques de Vancouver n’était pas plus vulnérable à la COVID-19 dans les écoles en 2020-2021, avant l’arrivée des variants Delta et Omicron

Ce texte, rédigé par des membres du secrétariat du GTIC, résume l’article suivant : Goldfarb DM, Mâsse LC, Watts AW, Hutchison SM, Muttucomaroe L, Bosman ES, Barakauskas VE, Choi A, Dhillon N, Irvine MA, Reicherz F, O’Reilly C, Sediqi S, Xu RY, Razzaghian HR, Sadarangani M, Coombs D, O’Brien SF, Lavoie PM. SARS-CoV-2 seroprevalence among Vancouver public school staff in British Columbia, Canada: a cross-sectional [...]

11 avril 2022|Études de séroprévalence|

Des taux élevés d’anxiété et de détresse psychologique au sein du personnel scolaire de Vancouver en 2021

Selon les nouveaux résultats d’une étude financée par le GTIC dirigée par le Dr Pascal Lavoie et la Pre Louise Mâsse, des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique, et publiée dans le Journal of Affective Disorders Reports, 18,7 % des membres du personnel scolaire de Vancouver ont déclaré ressentir des symptômes d’anxiété modérés à graves, un taux sensiblement plus élevé que celui des adultes canadiens (15 %) sondés pendant une période similaire (de février à mai 2021).

11 avril 2022|Groupes professionnels|

Hausse de 35 % du nombre de donneurs de sang canadiens porteurs d’anticorps acquis par l’infection à la mi-février 2022

Dans son dernier rapport, la Société canadienne du sang a révélé les répercussions considérables de la propagation du variant Omicron jusqu’à la mi-février 2022. Selon ce rapport, 22,7 % des donneurs de sang ont déjà contracté le SRAS-CoV-2 – un chiffre qui représente un bond de 35 % pendant la période d’étude de 22 jours (du 24 janvier au 15 février).

31 mars 2022|Population générale|

Chez les personnes atteintes du VIH, la longévité des anticorps est normale après la double vaccination contre la COVID-19, et forte après une troisième dose

Dans une prépublication qui n’a pas encore été révisée par un comité de lecture, la Pre Zabrina Brumme et le Dr Mark Brockman de l’Université Simon Fraser et du BC Centre for Excellence in HIV/AIDS, de même que des membres du Réseau canadien pour les essais VIH dirigés par le Pr Aslam Anis de l’Université de la Colombie-Britannique, ont démontré que la réponse aux vaccins contre la COVID-19 chez les personnes qui vivent avec le VIH est semblable à celle des sujets témoins sans VIH.

Une étude canadienne ne démontre aucune association notable entre la vaccination contre la COVID-19 et les résultats indésirables pendant la période périnatale

Dans un article de JAMA (Journal of the American Medical Association), des chercheurs financés par le GTIC, soit la Pre Deshayne Fell et le Dr Kumanan Wilson de l’Université d’Ottawa, de même que le Dr Jeffrey Kwong de l’Université de Toronto, et leurs collègues ont découvert que la vaccination contre la COVID-19 n’avait pas de lien notable avec une augmentation du risque d’issue indésirable de la grossesse.

29 mars 2022|Populations géographiques & prioritaires|

La réticence envers la vaccination chez les adultes pendant la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec

Dans un article de Frontiers in Public Health, l’équipe de recherche CARTaGENE, installée au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, qui participe à l’étude CanPATH financée par le GTIC, a révélé que la réticence envers la vaccination chez les adultes du Québec était corrélée avec le niveau de scolarité, l’âge et d’autres déterminants sociodémographiques.

29 mars 2022|Population générale|

L’effet de la vague du variant Omicron apparent dans les données de la Société canadienne du sang de janvier

La plupart des donneurs de sang canadiens possédaient une certaine immunité contre le SRAS-CoV-2 en janvier 2022, principalement grâce à la vaccination. Néanmoins, la séroprévalence acquise par l’infection a nettement augmenté entre décembre 2021 et la fin de janvier 2022, puisqu’elle a presque triplé, passant de 6,4 % à 16,3 %. Près du quart des donneurs âgés de 17 à 24 ans étaient séropositifs aux anticorps acquis [...]

21 mars 2022|Population générale|

Les gouttes de sang séché peuvent être un test fiable pour déceler les anticorps du SRAS-CoV-2

Dans une étude maintenant publiée dans Microbiology Spectrum, une équipe de chercheurs de Vancouver, dirigée par la Pre Agatha Jassem du British Columbia Centre for Disease Control (BCCDC) et financée partiellement par le GTIC, a démontré que les tests par gouttes de sang séché (GSS) devraient être considérés comme fiables pour dépister la séropositivité au SRAS-CoV-2 découlant à la fois de l’infection naturelle et de la vaccination.

21 mars 2022|Optimisation des tests immunologiques|
Aller en haut de la page